Boby Lapointe le sous titré

Avignon Off 2002 

 

Soutien du Prisme, aide au fonctionnement du SAN de St Quentin en Yvelines

 

Mise scène: Anne Rousseau

Musiques et textes: Boby Lapointe

Arrangements musicaux: Antoine Rosset

Lumières: Pol Brengel

Costumes: Danielle Barilla

 Avec: Patrick Lambert ou Pierre Renou           Cathy Lamy et Antoine Rosset

"Je suis un poète de l'herbette

et des jeux de mots laids ! "

Boby

 

Ce spectacle s'adresse à un public familial

Une vingtaine de chansons de Boby Lapointe à l'accordéon, au piano et au mélodica.

On y croise tour à tour des histoires, des poèmes, des jeux de mots et des chansons.

Tout y est rayé noir et blanc en passant par le gris, la lumière venant colorier par touches ce parcours d'images.

Dans un enchevêtrement de language, de jeux, de canulars, de dialogues en calembours, comédiens et musicien articulent une ballade vivante et généreuse.

Durée: 1h15

Note de mise en scène

Nous avons cloué au plafond une chaise à l'envers, un mélodica, une marguerite, une roue de vélo, un lampion, un verre et une bouteille, un poisson dans un bocal, des échelles qui montent et qui descendent... "ça élargit drôlement notre horizon!"

Dans cet univers entre loufoque et poétique, trois personnages dont un musicien, jonglent avec les mots et les chansons de Boby lapointe, nous livrant son portrait par petites touches .

On y découvre l'homme: son plaisir du verbe, sa fuite d'Allemagne durant la guerre, son passage au cinéma avec Truffaut dans "Tirez sur l'pianiste", son amour et sa peur des femmes, sa fragilité, son goût du danger et des paris impossibles, ses blagues, son humour...

Nous ne voulions pas nous limiter à un simple récital et le désir de fouiller plus loin dans cet univers nous a rapproché du théâtre musical.  Toutes ces couleurs rythment le spectacle à la façon d'un film.  Nous avons beaucoup pensé à Tati, à Jacques demy, au plaisir et à la poésie qui se dégagent de leur cinéma et cherché cette émotion par le traitement des images, de l'éclairage, du travail des comédiens dans l'espace, du proche au lointain, du haut et du bas, des silhouettes et de l'intimité qui se crée peu à peu entre le trio, le public et...Lapointe.

 

"J'allais oublier...il adorait les marguerites !"

Boby