Création 2015

 

 

Mathilde,

 

Jacques et les autres


Distribution

Avec Pascal Laurent, Cathy Lamy et Antoine Marneur ou Olivier Lecoq

Ecriture : Pascal laurent et Cathy Lamy

Décors : Olivier Beillevaire

Lumières : Colas Reydellet

Musique chansons : Antoine Rosset

Mixage chansons : Any Music / Cyril Creuset


Ce spectacle est le fruit d'une collaboration

entre le Conseil départemental d'Eure-et-loir et la compagnie Vol de Nuit


Coproducteurs 

Carsat centre, CRCAS Agirc Arrco région Centre, Mutualité Française centre,

MSA centre.




Petite note d'intention !


La compagnie Vol de Nuit s'intéresse toujours aux problématiques et aux joies de la vieillesse ! Après avoir créé un spectacle sur la Vie avec l'avancée en âge, nous proposons cette nouvelle création sur les aidants familiaux, Mathilde Jacques et les autres. Ce spectacle pour tous, petits et grands, évoque les difficultés des aidants en essayant d'effleurer avec humour, grâce et poésie un sujet sensible. Notre travail d'artistes s'inscrit dans l'actualité et la cité, il a vocation de dire, et aussi celui de lever les tabous, de susciter la parole. Avoir de l'humour sur ce sujet ce n'est pas chose facile et pourtant ! Etre aidant, ce n'est ni un métier, ni un devoir, alors si aidants nous sommes, nous avons aussi envie de rire, envie de pleurer, besoin de continuer à vivre et le théâtre encourage l'échange d'idées et libère les émotions. J'espère sincèrement que ce spectacle peut apporter sa pierre à l'édifice et contribuer, aux côtés des projets d'actions sociales, à relever le défi que représente le vieillissement de la population. Si Mathilde, Jacques et les autressuscite le débat, alors tant mieux, c'est que nous avons réussi. Réussi à créer une énergie positive autour d'un thème qui nous touche tous.




 

 

Des sous-thèmes abordés dans les principales saynètes




Jour et Nuit

Le quotidien de Mathilde, aidante, et de Jacques son mari, malade dépendant . L'investissement de temps, la culpabilité, la fatigue, les contradictions. Les pertes de repères du malade et notre poésie...



La voisine

Les relations de voisinage. L'isolement et le temps qui passe. La perte des amis,

le manque de relations sociales et nos images oniriques...



Superdaidante

La tendance à vouloir tout gérer et tout prendre en charge en s'oubliant soi même

et notre décalage théâtral...



Les Fils

Les problématiques intra-familiales. Un fils habitant loin, un autre désigné. Les malentendus entre les enfants. La question du placement.

et notre souffle positif...



Les Aides

Les lieux d'informations d'aides. Les espaces bien être, les groupes de paroles, les aides à domicile, pour être en meilleure capacité d'aider le malade.

et notre imagination...



 

La mise en scène : deux espaces de jeu sur le plateau

 



Le Dehors

Un banc au pied d'un arbre. Un arbre stylisé qui nous rappelle l'arbre généalogique. Un arbre sur lequel seront accrochés des mots au cours du spectacle. Des mots à 2 faces qui sont tout d'abord sombres et dépeignent la réalité d'un aidant, mais qui seront retournés sur leur face positive au fur et à mesure. Un parc comme un espace qui s'ouvre vers l'extérieur, vers les solutions, un lieu de repos où l'esprit peut se poser et réfléchir au pied d'un arbre rassurant et poétique. Une joyeuse métaphore de l'harmonie peut être ! Un endroit de rencontres et d'échanges en tout cas où l'on entend les idées, où l'on voit les pistes positives, où l'on perçoit les confidences, les rêves, où l'on reprend confiance.



Le Dedans

Une porte sur son dormant, seule en avant scène. La porte s'ouvre sur un côté vers l'intérieur avec son porte manteau penché et l'autre côté vers l'extérieur avec sa cloche et sa boîte aux lettres. Elle possède un hublot d'où s'échappent quelques regards fugaces. Elle permet de passer d'un espace à un autre, de la maison au parc, du parc à la maison. Coté intérieur se jouent les scènes dites « principales ». Les difficultés à l'intérieur de la maison. Cela permet au spectateur de voir et de sentir ce qui n'est pas dit.




Une Histoire ou plutôt un fil rouge

L'histoire de Mathilde, qui s'occupe de son mari de plus en plus dépendant. Une histoire simple, celle d'une femme et d'un homme qui pourraient nous ressembler. Le parcours d'une aidante pour accepter l'aide des autres, trouver l'information, se débarrasser en chemin de la culpabilité, du « qu'en dira-t-on », des certitudes venant en partie de notre éducation. Le trajet d'une femme qui va reprendre sa vie en main et penser à ne pas s'oublier elle même.



La Musique

Deux chansons originales sur les aidants et sur les lieux d'informations au début et à la fin du spectacle. Une bande son musicale construite autour et parfois à l'intérieur des scènes soutenant les images et apportant légèreté et poésie.

 

 

 

Les scènes visuelles et oniriques

 

 

 

Un spectacle de mots a un besoin impératif d'images ! Nous aimons l'onirisme. C'est un indice livré au spectateur. C'est une invitation au lâcher prise, à se laisser aller à sa propre imagination, sa propre vision des choses sans rien imposer. Une scène visuelle portée par la lumière et la musique libère et fait rêver. Chacun peut ainsi y voir ce qu'il veut. Et puis la beauté d'une image simple fait la force d'une belle idée, c'est aussi ça le théâtre !



Les jardiniers

Ce sont de drôles de personnages, sortis tout droit d'Alice au pays des merveilles, ils sont les gardiens de l'arbre. «(...Oui madame, nous sommes les jardiniers de l'âme!...) »Ils sont intemporels et malins, pleins de bonnes intentions, ce sont eux qui identifient les problèmes et proposent des solutions. Ils font le ménage des idées noires, des feuilles de maux. Quand ils entrent en scène en totale complicité, avec leur petits chapeaux à ressort, le ravissement est sur toutes les lèvres et la hâte de les voir réapparaître se lit dans nos pensées de spectateur.



Les rêves

Dès l'ouverture du rideau, Mathilde l'aidante est dans un bateau à bretelles, image naïve d'un petit radeau frêle malmené par la tempête et l'on entend en voix off sa voix douce et tranquille évoquant le parcours d'une combattantte sous un ciel d'étoiles

« (...je voudrais juste l'idée d'une île, avec de l'aide il peut y avoir l'idée d'une île...) »



La Minute des Papis

Et les papis papotaient et chantaient! Ceux là sont bien réels et surgissent de part et d'autre de la scène. Mais ils ne semblent pas seuls... L'un porte un panier avec une écharpe infiniment longue qu'il va tricoter doucement...L'autre fait marcher une poule qui ressemble à un chat et l'autre promène en poussette son poisson rouge. Assis sur le banc, ils témoignent de leur vie d'aidant, la parole est vive et réaliste. Ils chantent aussi parfois au son d'un transistor qui grésille. Mais leur comportement est proche des muppet show. Ils sont drôles et pertinents. Nous les voyons au début avant d'avoir accepter les aides puis à la fin une fois l'aide acceptée. Ils sont les témoins d'un chemin parcouru ensemble. L'interminable écharpe de 5m brodée du titre du spectacle et installée dans l'arbre comme une guirlande de fête en sera l'illustration. Leurs animaux sont bien vivants ! Le poisson rouge dans son bocal se retrouve accroché à une branche de l'arbre, la poule sur son nid. Plus tard les jardiniers retrouveront un œuf de poule dans le bocal et s'étonneront que la poule ressemble à un chat. Les choses dans la vie parfois ne tournent pas rond. Et si c'était l'ordre des choses qui allait de travers ?






Durée du spectacle 1h


possibilité d'un échange avec le public

après la représentation sous forme de débat mené par vos soins (pyschologue, géronto psy...)

(ou en amont avec les établissements scolaires/

classe de formation des services à domicile



Veuillez nous contacter pour la Fiche Technique et le Tarif

et pour construire au mieux votre projet.